01 nov '21

Au rythme de l’usine

1010
par Wim Troch
Notre pays fut un pionnier en termes d’industrialisation. Cela explique le changement radical qu’a subi notre région au début du 19e siècle. Alors qu’une grande partie de l’ancienne industrie n’est aujourd’hui plus visible, de nombreuses traces restent tout de même présentes.

 Notre région compte plusieurs sites industriels au nom et à la renommée (inter) nationale, tel que Renault Vilvoorde, mais également des industries spécifiques à la région, telles que les distilleries Geuze dans la Vallée de la Senne. La proximité de la capitale fut un élément déterminant pour l’industrialisation de la région. Le Rand était un fournisseur de Bruxelles. Le grain fut transformé en pain pour les Bruxellois. Vu la bureaucratie de la capitale qui nécessitait beaucoup de papier, il n’est pas surprenant que l’industrie du papier se soit développée dans la périphérie sud de Bruxelles. A Zaventem, il y avait une tannerie, tant pour l’armée que pour les produits de luxe de l’élite bruxelloise. Et pendant longtemps, les brasseries établies à Bruxelles ne parvenaient pas à répondre à la demande importante de la ville.