01 fév '21

Frontières mentales

3375
par Koen Demarsin
En 1963, le moment est arrivé: la frontière linguistique fut définitivement établie. Cela entraîna la délimitation de ce qu’est officiellement devenu la Flandre, Bruxelles et la Wallonie.

La frontière linguistique fut également le début d’une nouvelle frontière mentale. Les frontières permettent de rendre les choses plus claires. Celles-ci indiquent où nous pouvons nous sentir chez nous et à quel groupe nous appartenons. Elles indiquent ainsi clairement ce qui est sûr et sans danger, mais également ce qui nous est étranger ou nous semble dangereux ou menaçant. C’est pourquoi les frontières présentent tant du positif que du négatif. Lesfrontières démarquent un territoire. Là où différentes influences se touchent, cette démarcation fait parfois défaut, comme dans le Vlaamse Rand, par exemple. Dans ce cas, nous aimerions parfois pouvoir voir la frontière à l’œil nu, afin de pouvoir à nouveau maîtriser le manque de clarté.