01 fév '18

Du pain sur la planche

4964
par Gerard Hautekeur

La formation et le travail sont deux facteurs cruciaux qui permettent de briser le cercle vicieux de la pauvreté. ‘Le taux de chômage au sein de la population active du Brabant flamand s’élève en moyenne à 4%. Le groupe de ceux qui quittent l’école tôt a moins de chances de trouver un emploi et risque plus rapidement de tomber dans la précarité. Il s’agit de jeunes qui quittent l’école sans diplôme de l’enseignement supérieur secondaire. Cela concerne en moyenne 1 élève sur 10, avec un pourcentage plus élevé dans la vallée de la Senne, à Asse et Liedekerke.

A Vilvoorde, il grimpe même à 15,7%’, dit Filip De Maesschalk, chercheur au Steunpunt Data en Analyse de la province. ‘De même, les demandeurs d’emploi qui sont nés en dehors de l’Union européenne courent plus de risques de se retrouver au chômage. On constate d’ailleurs une grande différence entre les personnes très qualifiées et peu qualifiées.’

REAGEREN

huisregels