01 sep '12

La succession est un point névralgique

4268
par RK

Le manque de terrains, de successeurs et de spécialisation met la pression sur l’agriculture dans le Vlaamse Rand. En effet, assurer la succession dans le secteur des cultivateurs de raisins est un problème délicat. ‘Il règne une grande incertitude quant à la pérennité de la culture du raisin. Vingt cultivateurs sur trente cultivateurs professionnels n’ont pas de successeur. Si vous n’avez pas grandi dans ce milieu, il est pratiquement impossible de reprendre une telle exploitation artisanale, qui exige un travail intense’, dit Filip Dewit d’Overijse, qui s’estime heureux que son fils Koen sera la cinquième génération de cette exploitation familiale centenaire. La période de la vente (de la mi-juillet à la mi-novembre) est la période où l’intensité de travail est la plus forte. ‘Alors, nous sommes sur la brèche sept jours sur sept. Tout le monde est réquisitionné.’ Le raisin de table est vendu chez l’agriculteur et sur les marchés. (RK, sep 2012)