01 déc '18

'Maintenir en vie une partie de notre passé'

4398
par Wim Troch
En 2003, Luc De Wilder fonda le cercle local Machala. Quinze années plus tard, l’association compte 350 membres et elle organise de multiples activités.

‘Machelen n’a pas de musée et je trouvais regrettable d’avoir si peu d’informations sur l’histoire de notre village. Je souhaite maintenir en vie une partie de notre passé. Non pas pour remonter dans le temps ou pour se lamenter en prétendant que c’était mieux avant, mais pour rassembler les gens. Nous organisons chaque année une journée thématique. ‘Machala a également une fonction de ‘chien de garde’. C’est ainsi que le cercle local a soutenu l’action de protestation contre la démolition de la salle Nova et elle a mené une action pour préserver le quartier Beaulieu. ‘Machelen ne possède presque plus de patrimoine de grande valeur. Nous devons absolument protéger ce qui subsiste.’