01 mai '17

'Aborder ensemble l'enseignement
à Bruxelles et dans le Rand'

5735
par Bart Claes
A présent que camper devant les écoles, le hasard et même le tirage au sort des places disponibles font provisoirement partie du passé, nous pouvons analyser les points névralgiques de l’enseignement dans le Rand, ainsi que leur ampleur.

 Les problèmes que posent le manque de places et le retard linguistique dans les écoles du Rand ne s’arrêtent pas à la frontière de la région. Le gouvernement flamand doit développer une solution intégrale pour les écoles néerlandophones à Bruxelles et dans le Vlaamse Rand. C’est une des recommandations de la Task Force Onderwijs Vlaamse Rand qui s’est intéressée aux besoins dans le secteur de l’enseignement, comme le manque de places, le retard linguistique, le bien-être et les solutions à leur trouver.

Le problème de la capacité est le plus aigu. Dans l’enseignement fondamental néerlandophone dans le Vlaamse Rand, on s’attend à une croissance de 45.602 élèves en 2015-16 à 46.559 élèves en 2020-21 (+ 956 élèves). La croissance la plus forte est observée à Vilvoorde (+ 249), Grimbergen (+ 236), Sint-Pieters-Leeuw (+ 211) et Zaventem (+ 126). Quant à l’enseignement secondaire dans le Vlaamse Rand, on est passé de 22.080 élèves en 2015-16 à 23.765 élèves en 2020-21 (+ 1.604 élèves). Il s’agit principalement de Halle (+ 359), Vilvoorde (+ 296) et Dilbeek (+ 116).

Lire plus en néerlandais

REAGEREN

huisregels