24 nov '14

Communication de service

13385
par RandKrant
Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle.

Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la mauvaise nouvelle.
Le RandKrant doit faire des économies. Et pas des moindres: le budget de fonctionnement diminue de 42%. Il est évident qu’on ne pourra pas faire la même chose avec autant de moyens financiers en moins. Bien des choses vont donc changer à partir de 2015. En quoi consiste notre plan de ‘délestage’?
Il y aura des changements. Le concept du RandKrant changera dès décembre. Une partie de texte ou une photo disparaîtront de certaines pages pour des raisons d’économies. Budget réduit, RandKrant réduit.
A partir de 2015, le RandKrant doit supprimer un numéro. Dorénavant, le RandKrant ne paraîtra plus en janvier. Les neuf autres numéros par an seront distribués pendant un mois dans les boîtes d’une première moitié du Rand, le mois suivant dans l’autre moitié. Le Rand sera donc scindé en deux.
Cela nous permettra de poursuivre la publication du RandKrant tous les mois - neuf fois par an - et nous pourrons vous informer le mieux possible sur ce qui se passe dans notre région.

Moins est plus

Ensuite, la bonne nouvelle. Vous pourrez continuer à nous suivre tous les mois, même pendant les mois où le RandKrant n’est pas distribué dans votre boîte. Comment ? Inscrivez-vous sur le site web et on vous enverra tous les mois la version digitale du RandKrant. Vous serez ainsi informé de tout ce qui se passe dans votre quartier et vous pourrez emporter des tickets gratuits pour un spectacle dans un des centres culturels ou des centres communautaires du Rand.
Nous sommes scindés, mais moins est aussi plus. Outre les tickets, vous pourrez aussi gagner des livres et des autocollants pour pare-chocs. Vous recevrez très bientôt toutes les informations sur le site. A partir de 2015, nous étendrons le site web notamment aux récits personnels provenant des dix-neuf communes du Rand.
Vous appréciez néanmoins l’odeur d’un RandKrant imprimé? A partir de février 2015, chaque édition du RandKrant sera disponible dans une série de centres culturels, de centres communautaires, de bibliothèques, de musées et de cafés de la région. Ces points de distribution vous seront communiqués bientôt. Comme vous voyez: less is more (more or less).
Et: en vous inscrivant au RandKrant, vous serez assuré de rester connecté.