01 nov '19

La police manque d’effectifs

1990
par Bart Claes
En août 2019 il manquait 119 agents dans le Vlaamse Rand. Les dix zones de police ne parviennent pas à compléter leur cadre et doivent faire preuve de créativité pour combler ce manque.

On suggère une prime pour la périphérie et une fusion des zones de police, mais est-ce une solution? Pas vraiment, en raison d’une série de problèmes fondamentaux: la pénurie est le résultat d’un ancien manque qui n’a jamais été comblé. Seulement dix pourcent des candidats réussissent l’examen d’entrée lors du recrutement. Dans les zones de police bruxelloises les agents touchent une prime supplémentaire. Les zones de police du Rand reçoivent en moyenne moins de ressources financières que le reste de la Flandre. Le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), souhaite raccourcir la procédure de sélection, tout en respectant les normes qualitatives. Le ministre n’est pas opposé aux fusions des zones de police, mais il estime qu’il n’appartient pas aux autorités fédérales de prendre l’initiative en la matière.