01 mar '16

Liberté de pensée

7823
par Nathalie Dirix

En 1999, la vie de Darya Safai a connu un changement radical. Elle a fui l’Iran avec son mari. Leur but? Echanger la dictature de leur patrie contre une vie de liberté en Belgique. ‘La Belgique est le pays où je me suis à nouveau sentie libre. Ce sentiment n’a pas de prix. Et même si je vis aujourd’hui dans un pays où les droits de l’homme sont respectés, l’activiste que je suis ne trouvera pas le repos aussi longtemps que les droits de l’homme seront bafoués ailleurs dans le monde. Pour moi, les droits de l’homme sont au-dessus de tout système politique. Je continue à m’opposer à l’idée que les droits de l’homme ou de la femme sont violés au nom d’une culture, d’une idéologie ou d’une religion. Je veux que mes enfants apprennent à penser avec un esprit critique, pour qu’ils ne se sentent obligés d’accepter certains dogmes plus tard. Pouvoir penser pour soi est une valeur fondamentale.’ (RK, maa 2016)