01 fév '17

Comment Vilvorde déradicalise

5513
par Patrick Gijssels
Pour arrêter le départ des jeunes en Syrie, Vilvorde a élaboré une politique de déradicalisation, qui porte ses fruits: depuis juin 2014, aucun départ n’a été signalé.

Les principes de base sont les suivants: gagner la confiance de la communauté musulmane, mener une concertation patiente et permanente avec de nombreuses organisations et figures-clés et répondre aux problèmes des jeunes qui risquent de se radicaliser en leur donnant ce dont ils ont besoin: de l’attention et de la chaleur.

‘Le chagrin des mères, des pères, des frères et des soeurs a servi de levier pour les sensibiliser’, explique le bourgmestre Hans Bonte. ‘Chaque jeune qui risque de se radicaliser fait l’objet d’une approche spécifique. Prêter une oreille attentive et traiter les problèmes sous-ja-cents suffit souvent pour mettre un terme au radicalisme. Dans le cadre de notre politique de prévention, nous suivons actuellement 133 habitants’, selon la fonctionnaire en charge de la déradicalisation, Jessika Soors.

REAGEREN

huisregels