01 mar '16

Ville-centre: non, plus de soutien financier: oui

5909
par Bart Claes

La ministre flamande Liesbeth Homans (N-VA) apportera un soutien financier à Vilvoorde. C’est nécessaire pour faire face aux problèmes de précarité, de formation, de radicalisation, de bien-être et de chômage des jeunes. De même, Halle et d’autres communes de la périphérie peuvent aussi revendiquer une aide financière plus importante de la Flandre. Toutefois, une reconnaissance comme ville centrale n’est pas envisagée. Le bourgmestre de Vilvoorde, Hans Bonte (SP.A) défend cette idée depuis longtemps, même devant le Conseil d’Etat. ‘Ce n’est qu’avec cette reconnaissance que nous pourrons espérer l’aide structurelle indispensable à notre ville.’ Luc Wynant (CD&V), président du Toekomstforum Halle-Vilvoorde et également bourgmestre de Liedekerke, est clair: ‘Nous exigeons sans délai la reconnaissance de Halle-Vilvoorde comme région centrale et la reconnaissance de villes comme Halle et Vilvoorde comme villes centrales.’ C’est la seule manière de faire face aux évolutions rapides observées dans le Rand. Le Toekomstforum réunit les bourgmestres de la région de Halle-Vilvoorde et demande plus d’attention et plus de moyens pour la région. (RK, maa 2016)