01 nov '15

Il est de plus en plus difficile de repasser les plis

4763
par Gerard Hautekeur
Le Strijkwinkel sert ses clients dans trois magasins à Vilvoorde, Machelen et Grimbergen. Cette entreprise d’économie sociale procure du travail aux catégories les plus faibles sur le marché du travail, mais cela devient de plus en plus difficile avec le nouveau décret sur le travail sur mesure.

‘Le Strijkwinkel compte trente travailleurs. Deux tiers ont un contrat de titres services et un tiers sont des travailleurs d’insertion engagés chez nous via le CPAS. Depuis le lancement du Strijkwinkel, nous avons fait le choix de donner une chance aux plus faibles sur le marché du travail. C’est la raison pour laquelle nous misons sur la formation et sur l’accompagnement’, dit le directeur général Michel Renders. ‘A la suite du nouveau décret flamand sur le travail sur mesure dans le secteur de l’économie sociale, nous devons revoir notre fonctionnement: il faut augmenter la productivité. Ce qui élimine d’office les plus faibles sur le marché du travail. C’est pénible.’ (RK, nov 2015)

Lire plus en néerlandais